Chagrin d'amour : là, j'ai su que j'étais guérie

La douleur de la rupture, on l’apaise comme on peut : chocolat, Kleenex, coups de fil éplorés... Puis un jour quelque chose fait tilt : ça y est, on est guérie : http://bit.ly/2AU3v1W